Visions chamaniques

Avant première au Cinéma CGR de Colmar – Mardi 10 mars à 20h

chamanisme

 

Venez nous retrouver pour l’avant première du film « Visions chamaniques » de David Paquin. Le film sera suivi d’un échange informel autour du chamanisme et de son intérêt pour la psychothérapie.

Synopsis

Ce film nous entraîne au son des instruments traditionnels
à la rencontre de la sagesse des peuples premiers, au Gabon et au Pérou. Cette richesse héritée, dite chamanique, nous rappelle que nous sommes des êtres joyeux, reliés à la nature. Nous suivons les étapes de l’initiation et bénéficions des enseignements de Sandra Ingerman, auteure chamanique de renommée mondiale.

Bande annonce du film

Le chamanisme

Le chamanisme pratiqué par les peuples premiers ne véhicule ni dogme,ni religion et remonte à la nuit des temps, puisqu’on en retrouve les traces dans la plus ancienne grotte de l’humanité, la grotte de Chauvet
(datant de plus de 32.000 années). Il est en contact direct avec la source de la vie. De ce fait, il n’appartient ni à une époque, ni à quelque tradition. Il se vit au présent, évolue avec l’homme.
D’un chamanisme communautaire, nous constatons aujourd’hui une évolution vers un chamanisme collectif, urbain. De la tradition à la modernité, le chamanisme porte un message et une façon universelle, écologique d’être au monde.

Note d’intention du réalisateur, David Paquin

Capture d’écran 2020-02-24 à 17.04.23
A la rencontre des fangs du Gabon et Shipibos du Pérou

« Un parcours de vie pourrait se résumer à avoir une vision et la suivre. La mienne était de parcourir le monde, de rencontrer la diversité des cultures pour finalement me rencontrer dans mon humanité. Ce film raconte cette vision au travers des peuples traditionnels fangs du Gabon (descendants des pygmées) et Shipibos du Pérou. À leurs

côtés, j’ai compris que changer consistait seulement à percevoir différemment la réalité.
La protagoniste du film, Stéphanie Lemonnier amène le spectateur à la frontière de son propre monde avant de découvrir d’autres mondes, d’autres réalités. Nous vivons tous dans un territoire défi ni par nos idées, nos croyances, nos habitudes, nos cadres mis en place souvent dès le plus jeune âge. Ce territoire est rassurant, confortable mais peut s’avérer être très restrictif.
Dans cette course folle vers la modernité, la mondialisation, nous, pays occidentaux avons oublié notre lien à la nature et à notre humanité. Les peuples traditionnels ont conservé cette mémoire.
Pour retrouver ce que nous sommes, il faut souvent passer par une initiation. C’est l’action principale du film. Stéphanie suit une initiation de 10 jours dans une famille du peuple fang au Gabon. Tout au long de ce rituel, elle sera enseignée par les nimas (pouvant se traduire par chamane) Gabonaises et deux grands-mères chamanes Sandra Ingerman et Guadalupe Retiz Tonalmilt (aztèque). Ces initiations se pratiquent depuis toujours. Elles permettent à chacun d’avoir sa vision afin de (re)donner une direction à sa vie. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :